TOTAL VISITEURS


NOS PARTENAIRES
Contenu de la lettre d'information
Edition 2017-02-12 13:17:53
Carte postale Angola

Salut Ă  tous,

 

Souvent, comme nous le disons depuis longtemps, c’est le voyage qui décide.

Cela s’est vérifié encore une fois à l’occasion d’une halte chez Hannes, le propriétaire d’un camping au bord de la rivière Okavango, qui nous a offert une balade sur cette même rivière. L’occasion pour lui d’aller rencontrer ses copains angolais sur l’autre rive, et pour nous, de devenir l’espace d’une demi-heure, clandestins en Angola.

Nous ne nous sommes pas retrouvés sous les verrous et sommes bien revenus côté Namibie.

Occasion d’une prochaine carte postale ?

A bientĂ´t !

 

Suite Ă  la dernière carte postale envoyĂ©e depuis le Zimbabwe, la moto, troisième membre de notre petit groupe, tenait Ă  apporter une rectification Ă  la première occasion. Nous lui offrons cette occasion de s’exprimer autrement qu’en nous transportant sur les routes du monde :

« Vous avez pu constater sur la dernière carte postale que mes propriĂ©taires faisaient mention d’une panne.

En rĂ©alitĂ© il n’en est rien. Je tiens Ă  prĂ©ciser, qu’à aucun moment et jusqu’à ce jour, ni ma fiabilitĂ©, ni ma conception ne peuvent ĂŞtre remises en cause. L’incident survenu au Zimbabwe est la consĂ©quence d’une erreur de conduite de mon « bourrin Â» de chauffeur qui n’a pas Ă©tĂ© capable d’éviter un nid de poule large comme la route et profond comme une piscine olympique. C’est ma jante arrière qui en a fait les frais. J’ai pu retenir l’air du pneu quelques jours, jusqu’à ce que je me dĂ©gonfle littĂ©ralement sur cette route dĂ©serte du Zimbabwe suite Ă  l’effort constant qui m’est demandĂ©. J’en profite pour saluer toutes mes copines qui trimbalent leurs passagers sur les routes du monde Â».



Réalisé par Communicator 2.0.2